La renaissance du phénix

Après quelques soucis l’an passé qui nous ont obligés à interrompre les répétitions, le travail est reparti de plus belle !

Nouvelle metteur en scène (Marie Claire Braconneau), et recrutement de nouveaux comédiens pour partie.

Nous avons recommencé le travail avec des répétitions ouvertes en guise d’audition (il faut bien que metteur en scène et comédiens potentiels se « reniflent »). Cela a été l’occasion pour notre metteur en scène de partager sa vision du théâtre, du travail du comédien, et notamment son travail sur le corps. Ainsi, Karim et Guy ont rejoint l’aventure.

Qui dit changement de metteur en scène, dit changement de vision. Au placard tous les accessoires, nous jouerons plateau nu ! Il faut tout reprendre à zéro, se défaire des habitudes (quel vilain mot au théâtre) prises pour ceux qui étaient déjà là avant, intégrer les nouveaux, trouver de nouvelles marques. Marie Claire est exigeante, minutieuse, et tout à la fois pédagogue et patiente. Le maître mot sur le plateau LE CORPS. Source des émotions, des intentions, du vrai. C’est lui avant le texte, avant la voix, avant les mots. Parfois, nous reprenons trois mots quinze fois de suite, jusqu’à ce que le corps et l’émotion soient juste, précédent le verbe.

Quel plaisir de voir Dubernard émerger, de voir la folie qui grimpe. Nous avons hâte de trouver notre politicienne, il ne manque plus qu’elle pour que le plaisir soit complet !

Delphine