O Vous frères humains d’Albert Cohen

O Vous frères humains est un livre d’Albert Cohen paru en 1972.

Alain Timar nous livre une très belle mise en scène, à la fois extrêmement sobre (trois chaises rouges, un mur mobile dépliant) et extrêmement travaillée. Tout ce que j’aime. Visuellement c’est splendide. Les chaises et le mur mobile sont de vrais partenaires de jeu des trois comédiens qui s’en donnent à cœur joie.

La répartition du texte est maligne, on croirait presque que ça a été écrit comme ça. Les passages de l’un à l’autre des comédiens est fluide, fait écho, rebondit, donne vie au si beau texte d’Albert Cohen. On navigue entre l’humour et l’émotion et la profondeur du message « Si ce livre pouvait changer un seul haïsseur, mon frère en la mort, je n’aurais pas écrit en vain ». Une mention spéciale à Paul Camus, que j’ai personnellement trouvé magistral. Ceci étant dit il y a une très belle harmonie entre les trois comédiens.

Un spectacle dont on ressort grandi, dont on se dit qu’il faudrait qu’il soit entendu par un plus grand nombre, du plus jeune au moins jeune tant le message de tolérance est passé avec finesse et intelligence tout en légèreté.

Delphine Batton

D’autres avis :