Phone Tag d’Israël Horovitz – Avignon 2014

Ok, nous sommes des inconditionnels de la compagnie des aléas, mais quand même. Cette fois encore, ils frappent très fort.

Sous les yeux d’Horovitz présent dans la salle, les comédiens ont donné une essence à ce texte fort sur la communication et l’immédiateté.

Phonetag n’est sûrement pas du boulevard, mais les messages téléphoniques claquent comme des portes qu’on referme sur ses propres doutes. Sera-t’on entendu à temps? Peut-on tout laisser sur un répondeur? Sera-t’on compris?

La compagnie des aléas a revisité ce texte, l’a mitonné à sa sauce et l’a rendu encore plus savoureux. Du grand théâtre. Vraiment.

John Bodin

Une troupe qui tente de monter une pièce radiophonique. Comment trouver le bon ton ? La bonne piste pour la mise en scène ? Comment aider le spectateur à suivre l’intrigue ?
Tous ces appels qui se croisent et s’entrecroisent…
Sur un rythme endiablé, avec des passages musicaux bien vus (et bien interprétés mention spéciale bien sûr à Pierre-Edouard Bellanca mais aussi à Laura Chetrit), un décor qui n’en fini pas de se recomposer sous nos yeux, les aléas nous embarquent dans leur aventure.

Encore bravo. Et merci.

Delphine Batton