Compact de Jann Gallois – Avignon 2016

Compact Jann GalloisNous suivons Jann Gallois depuis le très beau documentaire sur Suresnes cité danse.

Cette année, elle présente deux pièces chorégraphiques en Avignon : le très beau Compact, avec Rafael Smajda, et le tout nouveau Carte blanche avec Aloïse Sauvage et Marie Marcon.

En plus d’être une très belle danseuse, Jann Gallois est une chorégraphe inventive.

Compact est partie de la contrainte de deux corps enlacés qui ne se détachent jamais. C’est beau, intense, sensuel, drôle, et la salle est debout, c’est largement mérité. C’est peut être le spectacle qui nous aura le plus touché lors de ce festival d’Avignon.

Compact Jann Gallois Les deux interprètes forment un duo-solo magique. Il faut une connivence et sans doute des heures et des heures de travail pour en arriver là. On ne sait plus à qui appartient quelle jambe, les corps sont réellement en fusion.

La musique aussi est très belle (je n’ai pas réussi à trouver la référence).

J’ai été un tout petit peu moins convaincue par la pièce qui précède Compact, Domino. Une belle idée, avec un final inattendu et poétique, et de jolis moments, mais plus inégal à mon goût.

 

Carte blanche n’a été présenté, que quelques dates dans le cadre de la belle scène Saint-Denis. Les trois danseuses exécutent des phrases chorégraphiques au gré des « chorégraphes » du moment. Nous jouons avec elles et elles se jouent de nous, nous mettant dans la peau de marionnettistes et posant la question de la relation danseuse-chorégraphe, danseuse-spectateur. Là aussi, c’est drôle, c’est beau, la musique de Abraham alias Tismé servant admirablement bien la chorégraphie (ou l’inverse !).

Avant cette Carte blanche, une très belle surprise aussi avec la battle danse/voix entre Marvin Clech et Dalila Kathir dans Premix de Herman Diepuis. Dalila Kathir y est impressionnante, sa voix puissante, et le duo fonctionne très bien. Ainsi que le déroutant Déplacement (solo) de et avec Mithkal Alzghair qui nous plonge dans ce qui m’a semblé être la cour d’une prison syrienne, avec cet homme qui tente de retrouver ses racines à travers la danse, dans le dénuement.

Oui, Avignon c’est aussi de la danse, pour notre plus grand plaisir !

Teaser « Compact » Jann Gallois | Cie BurnOut from Jann Gallois | Cie BurnOut on Vimeo.